Sauter dans le vide !

Sauter dans le vide !

Vertigineuse activité pour un EVJF à couper le souffle !

5… 4… 3… 2… 1… … 3… 2… 1……. bon je recommence… 5… 4… 3… 2… … …… 10… 9… 8…

(qui n’a pas connu ce moment dramatique où l’on sent qu’on n’arrivera jamais au but pour lequel on avait commencé ce compte à rebours dans lequel on est bloqué apparemment pour une éternité où ces chiffres perdent tout semblant de signification ?)

…4 … 3… 2… « Allez vas-y bon sang. » Pof. euUUUAAH !!!!!!!!!!!! Quand vous aurez repris vos esprits, vous réfléchirez avant d’insulter la paire de bras peu délicate qui vient de vous pousser dans le dos ; il se peut que vous ayez été sauvée d’une spirale temporelle qui aurait emprisonné en elle les plus belles années de votre vie.

Mais d’abord, pourquoi tout ça ? Pourquoi s’infliger une trouille pareille, une telle montée d’adrénaline, une accélération affolante de la vitesse, pendant que pour l’une des rares fois de sa vie on apprivoise l’espace qui surplombe la cime des arbres et les capots des camions, sans vitre, sans siège, seulement soi et l’air ? Non décidément, avec mon histoire de compte à rebours je ne parlais pas de ce moment dramatique où, assise sur le siège des toilettes, j’ai le bras tendu sur la bande de cire qui doit m’épiler la moustache, rassemblant le courage de tirer une bonne fois. Ca c’est pire, mais c’est une autre histoire.

Bref, pourquoi aller payer pour le plaisir de se (faire) jeter dans le vide ? Sans doute la même dynamique qui nous pousse à monter des projets incertains, ou rencontrer des inconnus dont nous ne savons rien, leur faire découvrir nos goûts douteux et notre intérieur hasardeux, les embrasser, dire oui. En regard de certaines choses, en fait, une chute libre de50 mètres, c’est de l’amateurisme.

La vie est un jeu. Profitez.